Il y a quelques jours, j’ai entendu sur une chaine de télévision populaire américaine un enseignement donné par une personne assez célèbre sur la ‘croissance spirituelle’. En fait, je m’étais retrouvée devant son émission sans intention spéciale. L’enseignement dura une trentaine de minutes, ce qui semble assez peu quand on considère la centaine de conditions listées l’une après l’autre par cette personne, et destinées à être mises en pratique par quiconque souhaite ‘grandir en Jésus’. À la fin de son émission, j’étais quasi-déprimée. À écouter la vision de cette personne, incluant tout ce qu’il fallait faire – ainsi que ce qu’il ne fallait pas faire – pour grandir en Jésus, on n’était pas loin d’une recette « magique », et cela me donnait l’impression que grandir serait pénible, voire impossible.

Après avoir écouté cet enseignement, j’ai commencé à réfléchir sur ce sujet, et je me suis rappelée comment j’avais connu le Seigneur Jésus, et comment, au fil du temps, j’avais grandi en Jésus.

Que veut dire Grandir?

Commençons par le commencement : que signifie grandir en Jésus pour un enfant de Dieu?

  • Grandir en Jésus, c’est voir sa connaissance de Jésus augmenter: qui Il est, comment Il est et fonctionne.

Au moment où on entend parler de Jésus pour la première fois, il est naturel que l’on Le connaisse peu. Avec le temps, on doit donc découvrir Jésus, apprendre à L’écouter, à Lui parler, et à Le comprendre. C’est ainsi que l’on développe sa relation avec Lui, et alors que l’on est de plus en plus à l’aise avec Jésus, on développe une amitié profonde avec Lui.

  • Grandir en Jésus, c’est chaque jour devenir de plus en plus semblable à Jésus, et porter le même fruit que lui, produit en nous par Le Saint-Esprit.

Le rôle du Saint-Esprit en chaque enfant de Dieu est décrit dans Jean 14 à 16. Lorsque le Saint-Esprit vient habiter en nous, quand nous devenons enfant de Dieu, nous sommes invités à L’écouter et à obéir à Sa voix. Si nous coopérons avec Lui, Le Saint-Esprit guidera nos pas, et nous conduira dans toute la vérité. Il produira aussi en nous « le fruit de l’Esprit », décrit dans Galates 5 : 22-23 que nous pourrons offrir au monde autour de nous pour leur bien-être. En bout de ligne, nous développons le caractère de Christ, et nous lui ressemblons chaque jour davantage, cela, en tous points.

  • Grandir en Jésus, c’est développer des compétences spirituelles

Alors que l’on grandit, on développe de nouvelles envies, de nouvelles capacités qui, pour nous, deviennent de plus en plus naturelles. Ainsi, nous pouvons plus facilement désirer des choses spirituelles et excellentes, telles prier pour notre prochain afin d’obtenir sa guérison, affronter au nom de Jésus le diable et ses démons afin qu’une personne de notre entourage soit délivrée de leurs influences, et bien d’autres choses du même genre. Par ces œuvres, nous manifestons que nous sommes à l’image de Jésus puisque nous faisons ce qu’Il fit lors de son passage sur terre. Nous reconnaissons que Jésus est le premier-né de la création, à qui chaque enfant de Dieu est appelé à ressembler en tous points.

Le résultat de la croissance spirituelle, c’est qu’on grandit dans notre assurance que Jésus est avec nous, que nous sommes enfant de Dieu, et ainis, que nous sommes en sécurité. Il devient donc naturel que la peur soit bannie de nos vies. Cette assurance est d’autant plus grande que l’on est conscient des plans et de la volonté de Dieu pour chaque enfant de Dieu, pour soi en particulier.

Grandir est un processus naturel!

Pour revenir à la question ‘comment grandir en Jésus’, retenez avant tout que la croissance est naturelle dans tout ce que Dieu a créé. Normalement, aucun bébé ne s’inquiète de comment il va faire pour grandir. Pourtant, chaque bébé grandit dans le temps. Grandir n’est pas le résultat de l’application d’une recette, pour laquelle on doit mélanger des ingrédients divers afin de grandir vite ou non. La vitesse de croissance dépend aussi de divers facteurs, certains totalement indépendant de la volonté de la créature en question. En effet, peu importe sa volonté, un bébé n’attendra pas la taille d’un adule en une journée.

Moi, je suis le cep ; vous, les sarments. Celui qui demeure en moi, comme moi en lui, porte beaucoup de fruit, car sans moi, vous ne pouvez rien faire.

Jean 15: 5

Conséquence : retenez que la croissance n’est pas une cible pour chaque enfant de Dieu, mais la conséquence de notre statut d’enfant de Dieu. Tout ce qu’il faut faire pour grandir, c’est simplement se laisser conduire par le Saint-Esprit, et cela, tous les jours de notre vie. Vous grandirez alors normalement à la vitesse que Dieu Lui-même aura voulu et prévu.

Mais jusqu’où ira-t-on dans cette croissance? Pour le savoir, lisez l’épisode suivant. Soyez bénis en Jésus!